Actualités

Competition – Day 2 : La journée « pression »

Ophélie, Fabienne, Jonas, Dylan, Florence, Alice, Thomas, Jordan, Lucas, Romain, Benjamin sont maintenant face à tous les petits détails qui font la différence.

Ophélie, en Art floral, a subi un petit contretemps qui l’a déstabilisée. Bloquée sur une de ses épreuves, Ophélie a eu le bon réflexe de faire appeler Jean-Claude, Team Leader spécialisé dans le coaching mental. Après quelques précieuses minutes, il a pu la rassurer sur ses compétences et la déstresser avant qu’elle ne reparte plus apaisée pour une journée de compétition intense.

Fabienne, en Contrôle industriel, a dû en découdre avec un outil récalcitrant amené de Belgique. C’est grâce à Alina et Nicolas, les Délégués techniques de WorldSkills Belgium, qu’un tout nouvel outil a trouvé sa place sur son stand pour lui permettre d’être au top.

Jonas et Dylan, en Aménagement des Parcs et Jardins, avaient pris du retard le premier jour car, tellement soigneux dans leur travail. Ils l’ont rattrapé dès le lendemain en redoublant de vitesse sur l’aménagement du petit étang. Ils en ont impressionné plus d’un dont David, leur Expert, fier de la performance de ses deux « Jeunes ».

Florence et Alice, en Fashion Technology, enchaînent les heures de compétition. Les épreuves demandant énormément de travail, ce sont des journées de plus de 10 heures qu’elles accumulent depuis deux jours. Un des derniers métiers à éteindre les lumières, ... avant d’être mises sous le feu des projecteurs à la cérémonie de clôture ?

Thomas, en Web Development, Jordan en Infographie, Lucas, en Conception mécanique, et le duo en IT, Romain et Benjamin, surfent sur la zenitude … apparente, inhérente à leur domaine de compétence. Derrière leur PC, seuls face à eux-mêmes, ils manient la souris de main de maître et restent imperturbables au passage des dizaines de milliers de visiteurs.

Voir les autres photos

Competition – Day 1 : so huge !

Omar, Jordan, Clément, Florian, Brenda, Geoffrey ont découvert, en ce premier jour de compétition, un univers qu’ils n’imaginaient pas vraiment et qui les pousse vers l’avant.

Après une blessure au bras, Omar, en plafonnage-plaquisterie, a dû être soigné par un médecin dépêché sur place. Tellement engagé dans sa compétition, il a fallu la détermination de quatre Experts pour l’empêcher de continuer son épreuve avec une coupure profonde. Du temps lui a ensuite été ajouté pour ne pas le pénaliser.

Jordan, en cuisine, a démarré sur les chapeaux de roue en tirant au sort le boxe n°1. Un présage pour samedi ? Tout est tellement énorme pour lui et pour sa famille qui s’absente, pour la première fois en 28 ans, de son restaurant alors qu’il est néanmoins resté ouvert à Rochehaut.

Clément, en salle, a été dérouté par une épreuve surprise de découpe en spirale d’un ananas. C’était sans compter sur la réactivité de Chantal, une de nos trois Team Leaders, qui lui en a acheté 3 afin qu’il s’entraîne le soir dans sa chambre. Epreuve finalement très bien réalisée par notre serveur en salle.

Florian, en installations électriques, speedé comme toujours, courrait littéralement sur son stand de 10 m², entre boîte à outils et coffret de raccordement. Un rythme qu’il a diminué dès l’après-midi sur conseil de son Expert, Jean-Francois.

Brenda, en soudage, est la « Star » des métiers du secteur de l’Industrie. Intrigué par la seule fille dans ce métier, c’est par dizaines que les journalistes étrangers ont voulu filmer « The Girl » en pleine action. Interpellé par la jeune Anversoise, Raph, son Expert, a mis le holà. Il faudra maintenant montrer « Patte Blanche » pour interviewer Brenda.

Geoffrey, en Fraisage CNC, a eu la mauvaise surprise de voir qu’il lui manquait un tréteau et des « tirettes à outils » nécessaires au bon déroulement de son épreuve. Plusieurs pays étant dans le même cas, une commande groupée a été réalisée par le Chef Expert du métier. Belle réactivité des organisateurs d’EuroSkills Budapest où vraiment tout est superbement bien organisé.

Voir les autres photos

Opening Ceremony

« Vous êtes des stars. Concourez avec fierté. Nous vous souhaitons le meilleur pour les 3 jours de compétition mais surtout pour votre vie future ». C’est par ces mots que la Présidente de WorldSkills Europe, Dita Traidas a lancé officiellement EuroSkills Budapest.

Les 28 nations ont ensuite défilé devant près de 6.000 personnes sur fond d’une musique représentant leur pays au László Papp Budapest Sports Arena. C’est sur du Stromae que le Belgian Team a présenté ses 26 compétiteurs à l’Europe entière. Une cinquantaine de supporters belges avait fait le déplacement pour les soutenir. Armés de leur drapeaux, ils ont fait un max de bruits pour faire montre de leur présence.

Le défilé s’est clôturé, comme de coutume, par le défilé de la nation organisatrice. La Hongrie a ainsi mis le feu et a invité les autres nations à faire de même.

Voir les photos

EuroSkills Budapest - Les premiers chiffres

525 compétiteurs sont d’ores et déjà actifs sur leur stand respectif coachés par les quelque 500 Experts.

73.000 visiteurs sont déjà enregistrés et les premiers arpenteront dès demain les quelques 60.000 m² couverts par la compétition européenne.

6 halls où se répartissent les 35 métiers issus de 6 grands secteurs : Service, Construction, Industrie, Transports, Information & Communication, Arts créatifs et Mode, ainsi que de très nombreux stands où les visiteurs pourront s’essayer et découvrir des métiers.

Le Restaurant de la compétition, du long de ses 2600 m² peut servir jusqu’à 1300 repas en même temps.

350 Media européens sont accrédités. 30 bus desservent quotidiennement les délégations logées dans 9 hôtels réservés pour l’évènement. 700 jeunes volontaires contribuent à la réussite du plus grand événement européen de promotion des métiers.

« We are Belgium. We are Red Bears »

Le Belgian Team, fort de ses 26 compétiteurs est arrivé à Budapest ce lundi début de soirée juste à temps pour la Welcome Reception à l’HungExpo, le site de la compétition !

Comme leurs Experts le jour précédent, ils ont ainsi pu faire la connaissance des 27 autres Teams présents à Budapest pour défendre leur excellence dans un des 35 métiers en compétition.

Les premiers visages à peine découverts, il leur a fallu rejoindre leur hôtel pour une bonne nuit de repos avant la journée de familiarisation avec leur espace de travail et le matériel à leur disposition.  

Le tout sans oublier leur cri de ralliement « We are Belgium. We are Red Bears » entonné à tue-tête dès le départ à Zaventem. Un cri qui résonne au milieu des chants des autres teams repris par l’ensemble des équipes dès que l’occasion se présente.

Voir les premières photos (Facebook)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux.